critique photo

Les bases de la critique de photo

La critique (constructive) de photo fait partie de l’apprentissage de la photographie. Les vôtres ou celles des autres, voici les bases techniques et « artistiques ». Ceci dit, votre analyse sera subjective, car certains « défauts » sont volontaires. Commencez donc par essayer de comprendre l’intention du photographe ou le message qu’il cherche à faire passer. Même un flou peut avoir un sens, à vous de le trouver !

 

La partie technique

 

La sensibilité ISO

 

Une photo trop claire montre un mauvais réglage de la sensibilité ISO. Par défaut, gardez-les le plus bas possible, vous éviterez le bruit dans l’image

 

L’ouverture

 

Vérifiez que l’ouverture est adaptée à la profondeur de champ recherchée. Par exemple pour une capture de paysage avec un premier plan et un arrière-plan, une trop grande ouverture (exemple f/2.8) ne convient pas. En revanche, un portrait est tout à fait réalisable à f/8 pour inclure un arrière-plan exceptionnel. En cas de défaut apparent, demandez-vous quelle peut en être la raison.

 

La netteté

 

Si la profondeur de champ crée parfois un flou, la photo doit tout de même avoir un point de netteté qui capte attire l’œil du spectateur. Si un flou n’a aucune justification, il peut révéler un problème de mise au point ou de vitesse d’obturation.

 

La vitesse d’obturation

 

La valeur de ce paramètre prend toute son importance lorsqu’il faut immortaliser un mouvement rapide ou à l’inverse, pour obtenir des flous de sujet. Un problème de vitesse lente sur un appareil utilisé sans trépied sera évident sur une photo prise en plein jour.

 

Le souci peut la plupart du temps être évité en utilisant la priorité ouverture pour que la profondeur de champ couvre l’intégralité du cliché ; l’appareil ajuste alors automatiquement la vitesse d’obturation, veillez simplement à ce qu’elle ne baisse pas excessivement.

 

La longueur focale

 

En perspective, c’est la distance au sujet qui accentue ou réduit l’effet de la perspective, mais certaines prises de vue nécessitent quand même une longueur focale spécifique. Pour illustrer la différence, prenez un portrait shooté en ultra grand-angle : le rapprochement pour un cadre serré déforme le sujet, tandis qu’à distance, le sujet est intact, mais apparaît tout petit sur l’ensemble.

 

Évitez le choix facile du zoom. Réfléchissez à la perspective souhaitée et choisissez votre focale, par exemple un ultra grand-angle pour souligner l’immensité d’un monument ou un téléobjectif à une distance raisonnable pour cadrer serré un visage et le préserver.

 

La partie « artistique »

 

Même si technique et artistique sont étroitement liés (l’un étant au service de l’autre),

la partie « abstraite » est essentielle pour que le spectateur comprenne l’idée ou saisisse la force de l’image.

 

Le sujet

 

Une bonne photo a de préférence un vrai sujet pour véhiculer un message avec la photo. Même les objets les plus anodins peuvent faire de bons sujets, à condition que vous sachiez vous-même pourquoi vous le trouvez beau/intéressant et si vous parvenez à faire ressortir cet élément pour qu’il saute aussi immédiatement aux yeux des autres.

 

L’arrière-plan

 

L’arrière-plan vient ensuite mettre le sujet en valeur, mais sans devenir prépondérant (attention aux détails qui gênent la vue et gâchent le cliché). Pour cela, la composition est essentielle, notamment la position du sujet autrement qu’au centre sauf pour insister sur la symétrie, et l’équilibre entre les différents éléments.

 

La lumière et l’exposition

 

La lumière et l’exposition aussi doivent être regardées, même si on le redit, aucune exposition n’est parfaite, tout dépend de l’effet recherché.

 

En conclusion, la liste des points à prendre en considération est encore longue, mais les précédents sont les principaux pour une critique de photo pertinente et assez complète.